Les Souffrances du jeune Werther

17 avril 2019

Les souffrances du jeune Werther est un roman écrit par Goethe en 1774. Une œuvre majeure qui a contribué au romanticisme moderne. Au moment de la publication, le livre est un succès immédiat. Mais,

Les thèmes majeurs

Ce récit psychologique traite de thèmes aussi variés que profond. En partant du rapport affectif du personnage avec sa mère, à la conception qu’il a du bonheur,

  • La mère : le personnage de Werther a une grande antipathie pour sa mère. Il ne l’insulte jamais directement dans le récit, mais il est évident qu’il ne l’apprécie pas beaucoup. Il préfère toujours user d’un intermédiaire lorsqu’il doit la contacter. De plus, on remarque que Werther recherche chez d’autres la famille idéale qu’il n’a pas. C’est une des raisons pour laquelle, il semble s’incruster dans la famille de Lotte.
  • Le bonheur : Pour Werther, le bonheur est toujours un état passager. Chaque fois qu’il prétend avoir atteint le bonheur, un malheur semble le guetter. Incapable de profiter du bonheur, Werther éprouve un attachement pathologique à ceux qui semblent heureux. C’est la raison principale pour laquelle il apprécie Lotte.
  • Les limites du langage : Plutôt que d’être un moyen d’expression, le langage une barrière dans le récit. Werther qui écrit souvent des lettres semble toujours trouver les mots insuffisants. Il n’arrive pas à exprimer les idées qu’il veut transmettre et se contente d’approximations inexactes selon lui de la réalité.
  • Le suicide : Le suicide est l’un des thèmes principaux du récit. Le personnage y fait souvent allusion dans ses lettres. L’acte est présenté par le personnage comme une échappatoire, un acte de liberté qui permet de se soustraire à la prison qu’est l’existence à tout moment, une cure à la misère.

Les personnages principaux

Au nombre des personnages principaux, nous pouvons citer :

  • Werther : C’est un jeune bourgeois, intelligent, arrogant et apathique. Personnage principal du récit, c’est son point de vue qui est livré au lecteur. Un point de vue qui permet de découvrir la perception déprimante qu’a le personnage de sa vie passé, présente et future. Il tombe amoureux de Lotte qu’il espère pouvoir épouser, mais n’a que peu d’espoir de parvenir à la conquérir.
  • La mère de Werther : Personnage dont on ignore le nom, elle n’est jamais directement en contact avec son fils. Elle lui apporte un soutien financier, mais rien de plus. Le lecteur ne peut que supposer les raisons de leur éloignement, mais il n’y a pas de doute que des tensions existent entre les deux.
  • Lotte : Charlotte de son vrai nom, est une jeune fille qui assume le rôle de mère pour ses frères et sœurs après la mort prématurée de leur mère. Elle semble avoir un caractère opposé à celui de Werther. Source de bonne humeur, elle est promise à Albert, et n’éprouve pour Werther qu’une amitié fraternelle, tout au plus.
    Ce roman de Goethe laisse entrevoir l’esprit tourmenté d’une jeunesse en manque affectif, qui ne semble pouvoir découvrir le bonheur qu’en tant qu’observateur. Un récit à découvrir et à méditer.

[amazon box= »2806252199″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.