Les grandes espérances : un roman de Charles Dickens

6 août 2018

Les grandes espérances est un roman de Charles Dickens, dont plus précisément sa treizième réalisation. Il est plus connu pour sa particularité à laquelle l’auteur s’exprime à la première personne lui-même. À cet effet, il est le protagoniste principal.

Les grandes espérances

 

Une réalisation littéraire très particulière

L’ouvrage détaille deux sujets principaux, qui ne sont autres que la vie et les aventures d’un jeune orphelin jusqu’à sa maturité. Le roman est deux fois plus long qu’un roman normal. En effet, il doit sa longueur et son format au fait de l’existence de contraintes de gestion affectant l’auteur et la revue à qui il l’a confié. Par ailleurs, il représente entre autres un équilibre de sa structure, mais aussi un aboutissement des intrigues et une apogée de la maturité de l’écrivain.

Le roman est composé de plusieurs hauts personnages en couleur tous conscients de ce qu’est réellement la popularité. Aussi, les thèmes qui y sont exposés sont conflictuels et classiques et requièrent une convulsion et un processus de changement. Tel est le cas de la richesse et de la pauvreté, du snobisme et de l’amertume, de l’amour et du rejet, de la bonté et du mal ou de l’obscurantisme, etc.

Cette réalisation est prise par l’auteur comme l’une de ces meilleures œuvres à travers laquelle il a exprimé une très belle idée. En effet, dès qu’un de ces amis lui fait des compliments dessus, il en est très touché. Il se montre très sensible à ses compliments. Le livre fait également un succès fou au cours du siècle où il a été publié et ainsi, fut traduit dans diverses langues de nombreux pays. De même, il connaît plusieurs adaptations cinématographiques et devient également une inspiration pour certains créateurs.

Les grandes espérances, une histoire intrigante d’un jeune orphelin

L’histoire commence au tout début du XIXe siècle, notamment en 1812. À travers ces pages, le lecteur est amené à se régaler par la terrifiante rencontre entre le héro et le forçat évadé. Il s’agit en effet d’un livre violent qui sous-entend des images extrêmes telles que la pauvreté, les bateaux-prisons au large, les luttes à mort, mais aussi les entraves et les chaînes. De ce fait, il marie à la fois une intrigue nourrie par des rebondissements imprévus et une posture autobiographique qui comprend de nombreuses tonalités. Pour ces dernières, il s’agit entre autres de la remémoration et de la technique narrative de l’écrivain. En effet, il reflète dans son livre les événements de la vie et de même, prend des précautions sur certains points, tels que sur la conception du livre et l’homme.

Les grandes espérances racontent l’histoire de Pip qui est un orphelin confié à sa sœur lors de la mort de ses parents. Ayant une existence obscur et étant sans fortune, l’enfant vit auprès des créatures singulières et croit tant en l’existence des miracles. Toujours souriant, il dispose d’une très bonne relation avec son beau-frère, contrairement à celle qui a avec sa sœur. Par la suite, il rencontra de nombreux personnages qui changèrent sa vie dont notamment Abel Magwitch et la Miss Havisham.

[amazon box= »2253081094,2013227442″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.