Les particules élémentaires : un roman de Michel Houellebecq

6 août 2018

Dédié à l’homme, Les particules élémentaires est une chronique du déclin d’une civilisation. Publié en 1998, ce roman a reçu l’ultime prix Novembre et de même, a été élu le meilleur Livre de l’année par la revue Lire.

Les particules élémentaires

Le second œuvre houellebecquienne

Étant le deuxième roman de l’auteur, cet ouvrage présente trois parties différentes dont un premier sous le titre du « Royaume perdu », un second sous le titre « des moments étranges » et un dernier sous le titre d’ « Illimité émotionnel ». Par ailleurs, le titre du livre est une métaphore que Michel Houellebecq a emprunté à la physique des particules. En effet, à travers le livre, l’individu se voit comme étant des particules élémentaires. Ainsi, cela prouve non seulement son esprit scientifique, mais aussi la conception d’un univers social. En outre, le livre fait également l’objet de plusieurs adaptations, dont une adaptation au cinéma en 2006, une adaptation au théâtre au Festival d’Avignon en 2013 et un pastiche littéraire en 1999.

Le roman est considéré comme l’œuvre le plus représentatif de l’œuvre houellebecquienne. En effet, il représente à la fois le cynisme, les ellipses, la démystification du sexe et l’impartialité de l’auteur. Par ailleurs, il démontre également sa crudité lexicale tout comme sa noirceur. Ce cocktail potable camoufle ainsi la tranche de ses lames dans une scientificité débordante. Cependant, cette dernière fait souvent défaut à son style. Pourtant, tout cela est conçu dans le simple but de plaire au lecteur. Aussi, la présence du déroulement d’une trame négligée enrichie par contre la globalité de l’œuvre.

Que raconte Les particules élémentaires ?

Michel est un chercheur en biologie déterministe. N’ayant pas été victime de l’amour, il se consacre à son travail tout comme aux Monoprix et aux tranquillisants. Ses découvertes contribuèrent par contre au bouleversement du monde. Par ailleurs, Bruno, l’autre frère, est un adepte du sexe. Toujours en quête du plaisir sexuel, il séjourna dans un camping qui transforma complètement sa vie. En effet, il rencontra une belle inconnue à la bouche hardie un soir, qui lui montra ce qu’est réellement le bonheur. De par leur parcours familial et sentimental chaotique, ces frères ne sont autres que les références sociales d’aujourd’hui et la complexité de la recherche de l’amour vrai.

Le livre raconte l’histoire de deux frères très différents l’un de l’autre. Scientifique de renom, l’un est plus adepte de solitude absolue tandis que l’autre est quant à lui un anonyme qui vit ce qu’est vraiment la solitude. Aussi, tous deux n’ont rien en commun si ce n’est que la propension au malheur ou bien au non-bonheur. En effet, ils pensaient qu’ils étaient privés du mot bonheur. Par ailleurs, tous les deux en chacun leur propre vie. Tous voyaient se défiler devant eux le fiasco transformé en désastre tout comme la retraite en désert. Ainsi, ils croient qu’ils font preuve de désenchantement.

De même, Les particules élémentaires témoigne la présence de clefs des rapports entre les hommes, qui n’est autre que l’illusion. Une fois parue, ce livre a suscité beaucoup de réactions, de vives passions et même de violents débats. L’auteur a bien fait son choix de personnage et la personnalité dont celui-ci dispose. En outre, ce personnage principal présente également une personnalité à la fois provocatrice et irrévérencieuse. Cela ajoute de la fascination au lecteur qui dans un certain temps remettra en cause toutes ses certitudes. Par ailleurs, cela lui obligera également de réagir.

[amazon box= »2290028517,2290069906,2290113611,2290108774″ grid= »4″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.