Les Diaboliques de Barbey d’Aurevilly

17 mai 2018

En tant que recueil de nouvelles de Jules Barbey d’Aurevilly, Les Diaboliques est une œuvre prodigieuse qui comprend en tout six histoires amorales. En effet, ces dernières ne cessent de définir leur audace glacée.

barbey d'aurevilly les diaboliques

 

Une histoire tragique à en couper le souffle

L’auteur n’est autre qu’un personnage contemporain très romantique. Il est aussi un maître de l’effroi et du surnaturel. Ce grand écrivain américain ne voit son livre édité qu’au mois de novembre 1874. Il est à souligner que le livre est apparu au tout début comme un témoignage sans complaisance sur un changement historique qui transforme en profondeur les mœurs et les mentalités.

Ainsi, à travers cet ouvrage, l’écrivain veut montrer que l’émergence du siècle moderne ne fait en aucun cas disparaître le mal. Au contraire, il prouve à travers ses écrits que les valeurs anciennes disparaissent avec les traditions et que le résultat obtenu n’est autre que la misère profonde de l’Homme. Par ailleurs, il présente également dans le livre quelques thèmes en rapport avec la propagation des crimes plus pervers et plus raffinés.

Le récit mêle à la fois la passion, la violence, mais aussi le meurtre, le désir, la vengeance, la rancune et la mort.

Le récit est également une histoire tragique qui mêle à la fois la passion, la violence, mais aussi le meurtre, le désir, la vengeance, la rancune et la mort. Ainsi, dans le livre, ces thèmes mettent en valeur six femmes différentes qui ont toutes des points communs, qui ne sont autres que le crime, l’adultère, la profanation, la transgression, l’infanticide ou la dissimulation. Ces thèmes plongent cependant le lecteur dans un univers assez scandaleux qui a par ailleurs affecté l’auteur car il a été accusé d’immoral.

Les Diaboliques, un récit énigmatique

Se présentant sous forme de chronique, cette œuvre est aussi très prisée par le fait qu’elle raconte à la fois des anecdotes, des souvenirs et des témoignages. Entre autres, il s’agit d’un récit de reconversion qui fait régner le ton de la causerie. Identique à un récit qui évoque les Mille et Une Nuits, l’auteur présente son histoire tel un événement qui a marqué à jamais sa vie et même son imagination. Ainsi, comme tant d’autres écrivains, il n’utilise jamais un ton neutre ni désintéressé, ce qui donne envie au lecteur de lire voire de connaître rapidement la suite de l’histoire.

Cependant, le récit présente également quelques lacunes. Ces dernières ont par contre le rôle de frustrer le lecteur. Par ailleurs, une partie du mystère disparaîtra par la suite et les zones d’ombre se dissiperont. Avec Les Diaboliques, les femmes sont au centre des nouvelles. En effet, ces dernières sont énigmatiques et même parfois presque irréelles. Dans cet ouvrage, le lecteur n’accède jamais à la pensée de ces femmes-là. Il sera condamné à comprendre leur comportement de l’extérieur en bénéficiant de l’aide de l’auteur. Cette œuvre présente entre autre une chute inattendue et brève. Par ailleurs, les intentions réelles de ces personnages ne sont jamais révélées. Le recueil livre aussi au lecteur la jouissance de l’écriture dans les descriptions et la narration qui rend parfois perplexe.

[amazon box= »2806227003,2253036544,2072831350,1549931261″ grid= »4″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.