Emile de Jean-Jacques Rousseau

21 mai 2018

Emile ou De l’éducation est une œuvre du célèbre écrivain Jean-Jacques Rousseau. Sorti en 1768, cette œuvre est perçue comme un traité d’éducation. Ce traité se base sur l’idée de « l’art de former les hommes ». C’est une œuvre assez originale et rendu célèbre par l’éducation apportée aux Hommes qu’elle propose.

Emile de jean jacques rousseau

 

Un succès mondial

Cette œuvre de Jean-Jacques Rousseau demeure depuis sa sortie, jusqu’à aujourd’hui encore, l’un des ouvrages les plus lus et les plus populaires. Elle fait partie des ouvrages ayant une place importante dans l’éducation. D’ailleurs, au Japon, la lecture de l’Emile est imposée par l’autorité du développement de l’enfant. Ceci concerne surtout les instituteurs d’écoles maternelles. Ce livre a tellement de choses à apprendre, que son succès devient mondial.

Les idées de Jean-Jacques Rousseau sur l’éducation dans Emile

Madame de Chénonceaux, en 1756, lors d’un entretien avec Jean-Jacques Rousseau, lui demande ses idées sur l’éducation. Il ne répond pas immédiatement, mais attendra l’annonce de la sortie de son livre en disant : « Il me reste à publier une espèce de traité d’éducation plein de mes rêveries accoutumées. » Et de préciser : « Il s’agit d’un nouveau système d’éducation, dont j’offre le plan à l’examen de tous les sages, et non pas d’une méthode pour les pères, et les mères, à laquelle je n’ai jamais songé. »

Les différents livres du traité

Ce traité est divisé en cinq livres. Ces cinq livres correspondent aux différentes périodes de l’éducation d’Emile. Le livre I correspond à la tranche d’âge comprise entre 0 à 2 ans, que l’auteur appellera Le nourrisson. Le livre II est L’âge de la nature, comprise entre 2 et 12 ans. Le livre III correspond à L’âge de la force, c’est-à-dire entre 12 et 15 ans. Le livre IV, entre 15 et 20 ans, parle de la puberté. Et enfin, le livre V parle de l’âge adulte, c’est-à-dire : le mariage, la famille, et l’éducation des femmes.

La présentation du traité

Pour ce traité d’éducation, l’auteur prend un personnage imaginaire. Celui-ci est appelé Emile. Dans son traité, il décrit l’éducation idéale de ce personnage fictif. Cette éducation est ordonnée chronologiquement, suivant les différents livres. Jean-Jacques Rousseau aborde étape par étape les questions éducatives qui émergent à mesure qu’Emile grandit.

Comment Rousseau voit l’éducation suivant celle d’Emile

Dans son ouvrage, Rousseau se propose de faire d’Emile un élève modèle. Selon lui, Emile doit être riche, qu’il ait de la naissance, et surtout, qu’il soit de bonne santé. Jean-Jacques Rousseau impose qu’Emile doit être mis entre les mains de son précepteur dès le berceau, et il ne pourra en en sortir que pour se marier.

Des réactions contrastées face à cette œuvre

Comme toutes choses sur cette terre, l’Emile a eu des avis positifs, comme des avis négatifs. Sa sortie fait un grand bruit, et l’ouvrage de Rousseau eut des admirateurs, mais également des adversaires. Néanmoins, cette œuvre de Rousseau a une grande influence en Europe, et en Amérique. Ses théories ont été essayées en Prusse et en Suisse.

[amazon box= »B005R5IQEK,2035844568,2806241677,2081275236″ grid= »4″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.