Le Rouge et le Noir

13 juillet 2018

Le Rouge et le Noir est un roman de Stendhal qui a marqué le XIXe siècle. Sous-titré également Chronique du XIXe siècle, puis Chronique de 1830, il fut cité parmi les dix plus grands romans jamais écrits à l’époque.

Le rouge et le noir un roman ‎de Stendhal

 

Une œuvre romanesque au titre énigmatique

Le titre évoque quelque chose d’énigmatique qui reste encore inexpliqué jusqu’à ce jour. Ayant pour titre Julien auparavant, le roman fut interprété de diverses façons. En effet, il existe de nombreuses interprétations de cette œuvre. À cela, la plus courante n’est autre que le rouge qui symbolise l’armée et le noir, le clergé. Ainsi, dans le récit, le héro hésite entre l’armée et sa passion pour Napoléon. Par ailleurs, avec l’aide d’autres personnages, il a pu réaliser ses études et de même, a contribué à son amélioration voire son ascension sociale. Cette explication, l’auteur l’a fourni à travers ses amis. Cependant, il est à noter que l’uniforme de l’armée à l’époque n’était pas en rouge mais plutôt en bleu. D’ailleurs, quelques lignes du récit le démontrent également.

Le noir par contre est une couleur utilisée pour démontrer le triste habit noir du séminariste. En effet, Julien devait porter à tout prix cet habit pour le séparer des nobles. Cependant, d’autres pensent que le rouge faisait référence aux maquillages que portaient les femmes. Aussi, pour d’autres, le texte fait mention de jeu de hasard, dont notamment la roulette. Pour cela, on peut également tomber sur le rouge et le noir. Entre autres, la couleur de la guillotine présente aussi le rouge comme la passion et le noir comme la mort. Pourtant, il faut noter que l’auteur aime également utiliser des couleurs pour donner des titres à ces romans. Tel est le cas du roman intitulé Le Rose et le Vert, mais aussi Lucien Leuwen connu sous le titre Le Rouge et le Blanc.

Bref résumé du récit intitulé Le Rouge et le Noir

Publié pour la première fois à Paris, la date de l’édition originale du livre ne fut mentionnée qu’en l’an 1831. Étant le deuxième roman de l’auteur, il connaît un succès fou au cours du siècle où il fut édité. Divisé en deux parties, il raconte non seulement le parcours de Julien Sorel en provinces, à Verrières et à Besançon, sa rencontre avec les Rênal et même sa passion avec Louise de Rênal outre le fait de séjourner dans un séminaire, mais aussi la vie de ce héro à Paris. En effet, il était employé comme secrétaire du marquis de La Mole pendant son séjour et c’est ainsi qu’il partage la passion avec sa fille nommée Mathilde.

Le Rouge et le Noir est un roman ainsi qui raconte la vie d’un fils de charpentier dénommé Julien Sorel. Etant un jeune homme trop sensible et très ambitieux pour suivre la carrière familiale dans le domaine de la scierie, il livre une fascination inédite pour Bonaparte et ses mémoires. Par ailleurs, son rêve était d’avoir une ascension similaire à celle de l’empereur. Il trouve un emploi en tant que percepteur dans la maison du Maire et devient ainsi l’amant de son épouse. Il fut chassé une fois découvert et c’est là qu’il décide de monter à Paris. Il devient alors secrétaire du Marquis de La Mole et séduit par la suite la fille de celui-ci. Dans le livre, Julien ne verra que ses ambitions contrecarrées par ses sentiments, ce qui lui conduit en effet à sa perte.

[amazon box= »2218739410,2013232837″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.