Le Père Goriot : un roman de Balzac

12 septembre 2018

Le Père Goriot est un roman qui fait partie des Scènes de la vie privée de la Comédie humaine. Écrite par Honoré de Balzac, cette œuvre a été conçue avec une construction littéraire unique en son genre. En effet, elle témoigne l’existence des liens entre les volumes, les passerelles et les références.

Le Père Goriot roman de Balzac

Un titre puissant d’un auteur de renom

En tant que créateur de la Comédie Humaine, Bazac fait de ce titre une œuvre puissante avec des personnages aux rôles qui fascinent le lecteur. Travailleur acharné et amateur de femmes, il a passé sa vie à lancer des affaires désastreuses. Le livre en témoigne également. Par ailleurs, cet écrivain est très connu par le fait qu’il pense plus qu’il n’écrit. Ainsi, c’est avec ce titre qu’il invente le retour des personnages et pose les fondements du projet Comédie Humaine. Dans cet ouvrage, les personnages apparaissent aux différents âges de la vie d’une sphère sociale à une autre. En effet, l’œuvre exprime l’unité de l’univers imaginaire et l’illusion foisonnante du réel que l’auteur veut transmettre.

Cet ouvrage fut commencé en septembre 1834, la période à laquelle l’auteur conçoit l’organisation de sa matière romanesque selon certains principes généraux des regroupements des Scènes et des Études. Au cours de l’année de sa parution, ce roman paraît disparate et comporte trois intrigues à la fois parallèles et distinctes, dont le parcours aventureux d’un jeune homme ambitieux à Paris, le triste destin d’un père de famille qui s’est ruiné pour ses filles ; et les intrigues du mystérieux Vautrin.

Le Père Goriot, une parfaite illustration marquant le XIXe siècle

Étant ainsi un écrivain réaliste, l’auteur procède à la peinture et à l’explication des mœurs et les travers de la société française de 1800 à 1840 par le biais du roman. Ainsi, il transpose le modèle des sciences naturelles à la littérature et de même, considère l’homme comme une espèce sociale capable de s’adapter au milieu dans lequel il évolue. Par ailleurs, cette œuvre littéraire est aussi classée dans les Scènes de la vie parisienne de l’auteur. Il s’agit à cela d’une parfaite illustration qui met en avant l’histoire d’un brave homme mourant, vivant dans une pension bourgeoise, et dépouillé par ses deux filles. En outre, il s’agit également d’un roman d’apprentissage qui montre l’initiation et l’ascension du jeune homme dénommé Rastignac, ayant pour but de satisfaire ses ambitions sociales. Pour cela, il n’hésite surtout pas à sacrifier sa morale et ses illusions.

Le récit du livre intitulé « Le Père Goriot » présente dans ses lignes l’existence d’une pension parisienne appelée la maison Vauquer. Côtoyée par des résidents inexorablement liés, elle abrite à la fois Rastignac, un jeune étudiant en droit, le Père Goriot, un ancien fabricant de vermicelles et le mystérieux Vautrin. Cependant, chacun de ces personnages dispose de ses propres secrets et faiblesses. Rastignac est quant à lui obsédé par la haute société et abandonne ses études pour tenter de s’y intégrer tandis que Vautrin cache un passé douloureux. Le Père Goriot par contre s’est ruiné pour ses deux filles ingrates.

[amazon box= »2012814689,2035873991,2253085707,2081416158″ grid= »4″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.