Confession d’un enfant du siècle : l’unique roman d’Alfred de Musset

15 septembre 2018

Confession d’un enfant du siècle est l’unique roman de l’écrivain français Alfred de Musset. Publiée en 1836, l’œuvre fut écrite en prose et s’adresse à un autre écrivain dénommé George Sand. En effet, l’auteur avait eu une liaison d’une durée de deux ans avec cet auteur, entre 1833 et 1835.

Confession d’un enfant du siècle

Confession d’un enfant du siècle, le roman évoquant la passion amoureuse de l’auteur

Ce livre n’est autre qu’une réalisation unique du poète. Il s’agit en effet d’une histoire romantique écrite le lendemain de la rupture de l’auteur avec Georges Sand. Mettant en scène des personnages fictifs, ce roman autobiographique est écrit à la première personne et est surtout très prisé pour son second chapitre. Ce dernier représente cependant le portrait de la génération romantique et l’analyse des causes historiques, politiques et sociales du fameux mal du siècle.

Adepte du dandysme libertin, l’auteur met en avant dans son roman l’existence d’un personnage romantique et tourmenté avec une ferveur très épais et très complexe. Par ailleurs, il sait très bien exprimer le fait de sombrer dans le mal de vivre. En effet, même s’il avait du mal à traduire et à exprimer sa passion, il expliquait dans le récit son attirance pour George Sand, qui avait six ans de plus que lui.

Résumé de l’ouvrage

Octave fut le personnage principal du livre. Déçu par l’amour, il suit les conseils de son ami qui lui dit de prendre la première venue comme compagne. De ce fait, il se livre au libertinage et la débauche avant de croiser son destin. En effet, il rencontre une femme un peu plus âgée quand il fut une visite à la tombe de son père. Il tomba amoureux de cette dernière et par la même manière a changé complètement de vie.

Pourtant, la vie n’était pas toujours rose pour le jeune homme du fait qu’il fut quelques temps après atteint par un désenchantement appelé la maladie du siècle. Il n’est plus actif comme avant et ainsi, n’est pas capable de s’abandonner à la passion. Cette situation faisait naître en lui diverses sensations auxquelles il ne s’y attendait pas, telles que la jalousie et le mal-être. À cet égard, il se sentait mal dans sa peau et s’en prend à sa campagne. Or il ne tenait pas compte des sentiments de cette dernière et même du fait qu’elle était prête à tout pour lui. Celle-ci se révolte par la suite et lui lance les quatre vérités qui lui semblent blesser le cœur. En effet, Brigitte lui avoue qu’il était devenu un autre personnage et qu’il renfermait deux personnalités différentes.

Plusieurs adaptations de Confession d’un enfant du siècle ont également été réalisées.

Le livre s’ouvre sur une brève déclaration de l’auteur qui situe d’emblée l’enjeu du récit. La confession proprement dite ne s’exprime cependant que dans le long préambule historique du deuxième chapitre. Plusieurs adaptations de Confession d’un enfant du siècle ont également été réalisées telles que celle en téléfilm en 1974 par Claude Santelli et celle en film, en 2011 par Sylvie Verheyde. Cependant, ces personnages ont tenu à être le plus fidèle possible au roman dans leur adaptation.

[amazon bestseller= »Confession d’un enfant du siècle » items= »2″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.