La Mare au diable

18 juin 2018

Publiée pour la première fois à Paris en 1846, La Mare au diable est un roman rattaché à la série Les Champêtres. Tous deux étant une réalisation de George Sand eurent un grand succès auprès du public, même si le livre en question est un peu court.

La Mare au diable est un roman de George Sand

Un roman inégalé datant de la moitié du XIXe siècle

Cet ouvrage est un roman court qui décrit une intrigue amoureuse dans la société paysanne du Berry. En effet, à travers ses écrits, l’écrivain donne de façon délibérée une vision idéalisée mis à part une description précise de certains de ses aspects. À cela, on a par exemple le mariage paysan qui définit par ailleurs le sujet de son Appendice. Ayant un succès immédiat lors de sa parution, le livre est également le roman le plus connu de cet auteur. Aussi, il fait l’objet de plusieurs adaptations au théâtre, à la télévision et au cinéma.

L’auteur décrit dans ses récits une gravure qui montre un laboureur travailleur dans son champ et courbé sur son charrue. Ainsi, la mort le guette, ce qui prouve aux lecteurs que la vie d’un paysan n’est guère qu’une pure souffrance sans espoir. À travers le livre, l’écrivain explique en même temps sa tristesse et son insatisfaction devant une vision aussi sinistre de la vie paysanne. Par ailleurs, cette description l’a également incité à décrire une autre vision de ce qu’est une vie de paysans plein d’espoir.

Doté d’un charme inégalé, ce roman champêtre fut dédié à Chopin. En effet, l’auteur a vu le beau dans le simple tel que les joies de l’amour et l’enfance dans le travail de la terre. Pour la réussite de son œuvre, il n’a fait appel qu’à un peu d’idéalisme et à beaucoup d’amour. Bref, il affirme cela comme étant les secrets de sa réussite. Par ailleurs, le livre amène également le lecteur à faire face à divers thèmes différents à savoir un amour sincère de la nature et de la vie simple mené par les paysans d’autrefois, mais aussi une connaissance particulière des mœurs des pays du berrichon.

La Mare au diable, un chef d’œuvre au charme idyllique

Le titre du livre a été ainsi fait du fait que la mare proprement dite égarait les voyageurs avec ses brumes. Face à cette situation, Germain, Marie et le Petit Pierre furent perdu et ainsi forcés à y passer la nuit. En effet, le livre raconte surtout l’histoire du laboureur Germain, qui est en quête d’une épouse pour s’occuper de ses enfants. Mais il n’était pas du tout prêt à se marier surtout lorsqu’il conclut que cela ne servait à rien quand l’amour n’y est pas.

La Mare au diable est un chef d’œuvre qui a marqué la carrière de l’auteur. En effet, il l’a immortalisé de par son charme remarquable. Dotée ainsi d’un charme d’une idylle, l’œuvre présente les portraits des gens simples, pleins de finesse et ayant des bons sens. Par ailleurs, ces personnages évoquent des traditions pittoresques auxquelles le prodigieux essor de la vie moderne confère le charme désuet des choses du passé. À cet égard, son style pur et noble fait de cette œuvre littéraire classique un choix parfait de lecture.

[amazon box= »B07F84GMSS,2806226007,2090317655,1979126364″ grid= »4″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.