Guerre et Paix : le roman de l’écrivain russe Léon Tolstoï

29 mai 2018

Guerre et Paix est une œuvre mythique de la littérature russe. Ce roman écrit par l’écrivain Léon Tolstoï est une histoire vraie de la guerre patriotique du début du XIXe siècle contre l’invasion napoléonienne. En effet, l’auteur raconte dans le livre le vécu de la génération de ses parents à l’époque.

Guerre et Paix : le roman de l'écrivain russe Léon Tolstoï

Guerre et Paix, une œuvre mythique et universelle

Composée de quatre parties, l’œuvre est suivie d’un épilogue. C’est également une œuvre universelle, une vaste fresque historique et familiale et même un modèle des grandes sagas du XXe siècle. Ce roman représente deux familles qui appartiennent à la noblesse russe, appelées les Bolkonski et les Rostov. Par ailleurs, un comte appelé Pierre Bézoukhov apparaît aussi au centre. En effet, c’est à partir de ce personnage que l’auteur s’identifie et intervient dans le livre.

Le roman est composé de chroniques composées de haine et d’amour, mais aussi d’interrogations sur la vie et même de la politique. En outre, il présente aussi des lignes qui décrivent à la fois les passions et les doutes. Par ailleurs, le livre permet à tout un chacun d’avoir un large aperçu sur les systèmes de pensées et la création artistique de l’auteur ainsi que sur ses réflexions philosophiques, qui ont pour rôle de tenir le lecteur en haleine.

Traduite en version française, le livre a été édité à plusieurs reprises du vivant de l’auteur. Riche en littérature, le récit développe une théorie fataliste, où le libre arbitre règne. Il doit son succès aux détails réalistes qui y sont mentionnés ainsi qu’aux diverses descriptions psychologiques qui s’y trouvent. Par ailleurs, le roman a également engendré un nouveau genre de fiction.

Qu’est-ce que l’auteur veut transmettre à travers cette œuvre ?

Difficile à résumer, l’œuvre présente de nombreuses réflexions personnelles de l’auteur à travers ses quatre parties. Elle souligne également quelques moments clés de l’époque, tels que la guerre de la troisième coalition de 1805, la paix de Tilsitt de 1807 et la campagne de Russie de 1812.

Le récit a aussi pour particularité de décrire les batailles de Schöngrabern, d’Austerlitz et de Borodino, tout comme les milieux aristocratiques de l’Empire Russe. Selon l’auteur, ces derniers sont à la fois tendres, mais aussi plus acides. En outre, il parle également de la question du servage, des sociétés secrètes et surtout de la guerre. Une partie du livre raconte également les sept années qui séparent la défaite d’Austerlitz de l’invasion de la Russie.

Avec ses nombreux personnages, le livre ne présente pas exactement de héro, même si dans certain cas on pense qu’il s’agit de Pierre Bézoukhov. Devenu un classique très connu, l’auteur expose tout particulièrement sa vision de l’histoire de la campagne de Russie. Aussi, il raconte certaines théories historiques, une science militaire voire même le génie de Napoléon. De même, il considère que la guerre est en vérité une chose inaccessible à l’entendement de l’Homme. En outre, Guerre et Paix évoque également la franc-maçonnerie.

[amazon box= »225308901X »]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.