Orlando

3 avril 2019

Orlando est un ouvrage littéraire de Virginia Woolf qui fait référence à l’hymne à la joie et au plaisir. Il s’agit d’un conte fantastique qui révèle au public que la pensée créatrice est entre autre un moyen de transport qui aide plus particulièrement à divulguer une chose, même une chose qui s’avère être encore plus folle. Le récit quant à lui raconte l’histoire d’Orlando, qui traverse les siècles en accumulant les sensations et en déployant les nombreuses facettes qui composent l’être.

Un livre évoquant plusieurs thèmes

Assoiffée de vie et de poésie, l’auteur met en avant dans son livre la nature de l’homme et de la femme, de l’amour, de la vie en société et de la littérature. Aussi, elle n’hésite surtout pas à dénuder ses écrits avec un prodigieux humour. Dans le livre, elle raconte en effet l’histoire d’Orlando, qui est un être libéré et ayant la possibilité de vivre trois siècles tout en conservant son âge de trentenaire. Ainsi, le récit raconte les mille et une vies dont disposent les humains et qui les étouffent. Orlando est un jeune noble anglais qui a fait la rencontre de la reine d’Angleterre Elizabeth I ère. Cette dernière décide de l’emmener à sa cour de Greenwich où il est considéré comme le courtisan favori de la reine jusqu’à sa mort. Cependant, il reste à la cour en servant également le successeur de la reine Jacques Ier.

Pendant le grand Gel de 1608, Orlando tombe amoureux de Sasha, qui est la fille de l’ambassadeur de Russie. Cependant, cette dernière l’abandonne c’est pourquoi il décida de revenir dans sa demeure natale. Une fois sur les lieux, il expérimente le fait de dormir pendant une semaine avant de partir comme ambassadeur en Orient. Là aussi il refait la même expérience d’un sommeil d’une semaine mais qu’après, il se réveille en femme. Ainsi, après sa réincarnation en femme, il passe beaucoup plus de temps avec les Tziganes et de ce fait, partage leur vie nomade. Il apprécie ainsi la condition de vie des femmes dans ces tribus itinérantes, sachant que ces dernières vivent plus libres qu’en Angleterre.

Orlando, un ouvrage inspiré de la romance de l’auteur

Le livre se présente sous forme de biographie imaginaire et de moments parodiques. Pour l’auteur, il s’agit d’un livret où elle expérimente les formes de narration nouvelles pour l’époque. Le récit présente quant à lui une trame très élaborée qui se développe dans une aventure qui se prolonge sur quatre siècles. En quelques sortes, c’est un livre d’aventure peint par la psychologie, les sentiments et les relations des personnages en donnant l’impression que la trame vise à exalter ces aspects plutôt que ces personnages.

L’élément central du roman est la figure androgyne d’Orlando. Aussi, l’œuvre laisse transparaître une analyse des rapports entres les sexes dans les sociétés anglaises des quatre siècles au long desquels s’articule l’intrigue. Le roman est aussi consacré à la poétesse Vita Sackville-West avec laquelle l’écrivaine a entretenu une relation amoureuse. Par la même occasion, le récit d’Orlando dispose des éléments biographiques de l’inspiratrice c’est-à-dire de Vita. L’auteur a cependant soumis le manuscrit à cette dernière avant de le faire publier.

[amazon box= »2264033606″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.