L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche

9 janvier 2019

« L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche« , de son titre original en espagnol « El ingenioso hidalgo don Quijote de la Mancha », est un roman de l’écrivain espagnol Miguel de Cervantes. La première partie de l’œuvre est sortie en 1605 et la seconde l’a suivie en 1615. Elle raconte sur un ton parodique les aspects de la société médiévale qui idéalisait la chevalerie. Cela se fait à travers le personnage d’Alonso Quichano, un pauvre gentilhomme originaire de la Manche passionné de livres de chevalerie. L’hidalgo se voit comme le célèbre chevalier médiéval Don Quichotte et part vivre la vie de ce dernier en luttant contre le mal.

Résumé du livre

L’hidalgo est plongé dans sa bibliothèque remplie de livres de chevalerie et finit par se décider à vivre la vie de Don Quichotte. Il s’imagine étant dans un grand château et dévoue son amour à Aldonza Lorenzo, une jeune laboureuse qu’il considère comme la Dulcinée de Toboso. Il se munit des armes de ses ancêtres et, avec son cheval Rossinante, part combattre l’oppression où il échoue dès la première fois. Il parcourra de nombreux villages et essaiera, souvent en vain, de devenir un véritable chevalier défenseur de la justice. Il est presque tué une fois mais persévère toujours à poursuivre sa quête accompagné cette fois de son écuyer Sancho Panza. Le curé et le barbier du village essaient alors de le libérer de cette illusion. Ils brûlent sa collection de livre et finissent par le convaincre de rentrer à son village sous prétexte de « sauver son royaume ».

Le chevalier et son fidèle écuyer sont devenus célèbres de par leurs aventures. Il décide de repartir à l’aventure en étant mieux préparé. Son entourage essaie néanmoins de le retenir, mais en vain. Les deux hommes vont alors rendre visite à la Dulcinée de Toboso. Mais en réalité, Sancho organise une mise en scène pour convaincre son maître qu’il communique avec elle et le fait passer une villageoise pour la Dulcinée. Désappointé, l’hidalgo poursuit ses aventures et remporte quelques victoires qui lui octroieront un certain respect. Il fera des rêves étranges et retrouvera petit à petit la raison. Après un voyage en bateau qui a mal tourné, il entre enfin dans un véritable château qu’il devra cependant quitter suite à la fuite de son écuyer. Une défaite face au chevalier de la Blanche Lune le persuaderont de sortir de son monde imaginaire et de vivre enfin une vie normale.

Une œuvre de tous les siècles

Le roman « L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche » est publié au début du XVIIe siècle, mais son interprétation a bien varié suivant les siècles. Étant à la fois un roman de l’ère médiévale et des temps modernes, il fut considéré en son temps comme une œuvre comique, puis comme un commentaire social au XIXe siècle et un classique littéraire au XXe. Il évoque une certaine morale assez importante : l’idée d’une seule personne peut prévaloir sur celle de toute la société.

Pour conclure, « L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche » est un roman très riche à la fois en forme et en fond. Il a été interprété positivement de manière différentes suivant les époques, ce qui permet à cet excellent ouvrage d’être considéré comme un chef d’œuvre précurseur et l’une des plus grandes œuvres de la littérature mondiale.

[amazon box= »2070438074,2070438082″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.