L’amour au temps du choléra

30 novembre 2018

« L’amour au temps du choléra » est un roman de l’écrivain colombien Gabriel Garcia Marquez. Étant le prix Nobel de littérature en 1982, il réalise le livre en racontant une histoire d’amour de cinquante ans durant laquelle un homme attend la femme qu’il aime, même si cette dernière fut mariée à un autre.

L’amour au temps du choléra, un merveilleux roman sur l’amour

Étant parmi les grands écrivains sud-américains voire même mondiaux, cet auteur met en valeur dans ses romans la Colombie, qui est son pays d’origine. En outre, il sait très bien choisir ses personnages et ses thèmes et de même, il livre une écriture incroyable qui semble dépasser toutes ces réalisations d’avant avec cet ouvrage. Ainsi, l’auteur fait ressentir au lecteur un sentiment de prudence mêlé d’un certain appétit à travers ses écrits. Les multiples intrigues sont également racontées par l’auteur de façon colorée, telle une scène de théâtre d’une vibrante humanité et d’une puissante sensualité.

Il s’agit en effet d’un roman sur l’amour. L’auteur évoque l’amour sur toutes ses formes, qu’il s’agit d’un amour romantique ou d’un amour malheureux mais aussi d’un amour conjugal et d’un amour empreint de frénésie sexuelle. Par ailleurs, le livre décrit également le genre d’amour entre personnes âgées. Ainsi, il dépeint l’amour dans tous ses aspects, que cela soit dans la vie quotidienne, dans la lassitude ou bien dans les habitudes, mais aussi dans l’exaltation de la rencontre, celle des sens et du sexe. En outre, le roman fait aussi un point sur le drame du rejet par l’être aimé et la déception d’être éconduit par l’être tant convoité.

En outre, le livre présente également à travers ses écrits des thèmes intéressants et même l’humour qui y est toujours sous-jacent. Ce dernier peut se voir par exemple dans sa première partie, même si elle présente la mort tragique d’un des principaux personnages du roman, présente également une drôlerie invraisemblable. Aussi, l’auteur sait très bien exprimer la beauté des lieux qu’il présente dans son livre, tels que les lieux avec leurs odeurs nauséabondes ou idylliques, avec leurs bruits étouffés sous les volets fermés ou stridents des rues et des ports et même avec le choléra qui rode dans les parages. Par ailleurs, les personnages sont décrits avec une lucide truculence, et la réalité sociale est quant à elle sans complaisance.

L’un des romans phares de l’écrivain

Étant l’un des romans phares de cet écrivain, le roman décrit la vie d’un jeune télégraphiste dénommé Florentino Ariza vers la fin du XIXe siècle. Vivant dans une petite ville des Caraïbes, il est à la fois pauvre et maladroit, mais est aussi doté d’un don réel pour la poésie et le violon. Il tombe fou amoureux de Fermina Daza, qui est l’écolière la plus ravissante que l’on puisse imaginer. Par ailleurs, il lui jura un éternel amour sous les amandiers d’un parc et elle accepta de l’épouser. Ainsi, l’amour régnait tant pour le couple pendant trois ans.

Cependant, après quelques temps d’éloignement, la ravissante jeune femme a épousé Juvenal, un jeune et riche médecin qui lui permettait de réussir sa vie telle qu’elle la voulait. Par ailleurs, ils traversèrent ensemble les dures épreuves de la vie. Florentino quant à lui s’adonne à la poésie et ainsi, entreprend une carrière en solo de séducteur impénitent et clandestin. Se faire un nom et une fortune était son seul objectif au cours de sa vie. En effet, il croyait qu’en ayant cela il mériterait très facilement l’amour de celle qu’il aime en secret. Ainsi, à travers L’amour au temps du choléra, l’auteur donne libre cours à l’enchantement baroque de son écriture.

[amazon box= »202023811X,2253043974,2253141453,2253063630″ grid= »4″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.