La Princesse de Clèves – Mme de Lafayette

2 mai 2018

La publication de « La Princesse de Clèves » datait en mai 1678, sans nom d’auteur sous l’édition de Claude Barbin. Sans contredire, Mme de Lafayette donna le souffle de vie à ce roman écrit entre 1672 à 1677. Des coups de plumes venant de Rochefoucauld, Segrais, Huet ou encore Mme de Sévigné ne sont pas aussi bien à exclure. Ce roman divisé en 4 parties est source d’inspiration pour Balzac, Raymond Radiguet ou même Jean Cocteau.

La Princesse de Clèves

 

Première partie : Mlle de Chastres épousa le Prince de Clèves puis tomba amoureux d’un autre homme, le duc de Nemours

Orphéline de 16 ans, Mlle de Chartres habitant avec sa mère expose sa beauté et sa galanterie au Louvre. Le prince de Clèves est épris d’elle. Elle se marie sans amour avec lui mais tombe amoureuse du duc de Nemours peu après le mariage. Sa mère la met en garde contre ce désir et réitère la culpabilité de cet amour avant de mourir. Mme de Clèves se retire à la campagne pour lutter contre ses sentiments pour M. de Nemours. Son mari, ignorant, reste à Paris.

Seconde partie : Le retour de la princesse de Clèves à Paris et sa passion pour M. de Nemours

M. de Sancerre, un ami de M. de Clèves est amoureux de Mme de Tournon. C’est à la mort de cette jeune femme qu’il découvre sa relation amoureuse avec M. d’Estouville. Elle fait promesse d’épouser ces deux hommes en cachette. Cette réalité attriste M. de Clèves et il ne la cache pas à la princesse. Nemours découvre l’amour que Mme de Clèves ressent pour lui. Une lettre adressée à ce dernier conduit la Princesse à la jalousie.

Troisième partie : La lettre compromettante et l’aveu de Mme de Clèves

L’auteur de la lettre est le Vidame de Chartres. Il demande à M. de Nemours de la récupérer chez la reine dauphine pour faire taire toute rumeur. La rédaction ensemble d’un double du courrier compromettant revivifient l’amour de Mme de Clèves pour M. de Nemours. Elle avoue à son épouse ses sentiments pour un autre homme avant de retourner à la campagne. Nemours a pris la fuite dans les bois et M. de Clèves a fini par découvrir son rival.

Quatrième partie : la mort de M. de Clèves et ses retentissements

Après la mort du Roi, le sacre du nouveau roi se tient à Reims. Mme de Clèves retourne à la campagne et est suivie par Nemours. L’espion envoyé par M. Clèves découvre que le duc Nemours est près de la princesse. M. Clèves reconnait qu’il a été trahi par sa femme et meurt de chagrin. La princesse de Clèves décide de s’exiler dans les Pyrénées jusqu’à avoir la maladie de langueur mettant sa vie en péril.

Récentes adaptations

Le roman se retrouve au cinéma en 2011 avec « Nous, princess de Clèves » de Régis Sauder. En 2016, le théâtre « La Princesse de Clèves » mis en scène par Magali Montoya a connu un grand succès. Il s’invite aussi dans le roman de Marie Darrieussecq en 2011 et le livre audio « La Princesse de Clèves » datant de 1981 et mise en voix par Michèle Morgan.

[amazon box= »2072738490,2290336661,2729842977,B003TP3V86″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.