La marche de Radetzky : un roman de Joseph Roth

8 mai 2018

Étant un ouvrage de l’écrivain autrichien Joseph Roth, La marche de Radetzky est un roman voire un empreint de nostalgie publié en l’an 1932. Connu comme étant une œuvre exceptionnelle, celle-ci dresse un tableau à la critique et satirique de l’Autriche-Hongrie. Aussi, c’est à travers de ce roman que cet auteur a eu l’idée de poursuivre son récit sur la famille Trotta, les personnages clés du roman, dans son livre intitulé La Crypte des capucins, publié en 1938.

La marche de Radetzky

 

La marche de Radetzky, un roman symbolique de l’histoire de l’Europe

Il s’agit du roman le plus connu de l’auteur. Son titre est tiré de la célèbre Marche militaire de Radetzky de 1848, composée par Johann Strauss. Aussi, cette marche est en elle-même liée à de nombreux points symboliques de l’histoire du récit. Cependant, il est à noter que l’ouvrage a été sélectionné par le critique littéraire allemand Marcel Reich-Ranicki pour son édition des romans germanophones les plus importants de l’année 2003. Etant publié au tout début en tant que feuilletons, le récit raconte non seulement le déclin de l’Empire austro-hongrois, mais aussi de la bataille de Solferino à la mort de l’Empereur François-Joseph deux ans après le début de la première guerre Mondiale.

À travers le livre, l’auteur retrace également le parcours des hommes de trois générations d’une même famille, qui ne sont autres que les Trotta. Pour cela, le grand-père est considéré comme un héro de la bataille de Solférino, où il sauva la vie de l’empereur. Le père quant à lui est un préfet tandis que le fils, lui dispose d’une carrière dans l’armée impériale. De ce fait, ce dernier a pour ordre de suivre les derniers soubresauts du règne, jusqu’aux premiers jours de la première guerre mondiale. Ainsi, c’est à partir de cette perspective qui s’accorde aux détails les plus infimes qu’on perçoit avec humour et même de la tendresse l’effondrement de l’Empire. Par ailleurs, il est à souligner que le premier chapitre de l’ouvrage traite l’histoire de la famille Trotta. Il décrit en quelques lignes la vie du personnage qui a rendu célèbre la vie des paysans slovènes originaires d’un village des confins de l’Empire austro-hongrois, et en sauvant la vie du dernier des Habsbourg.

Une œuvre littéraire aux écritures plus modernes

L’auteur adopte un style agréable lors de la rédaction de ce roman pour permettre aux lecteurs une lecture facile. Cette collection de poche de l’écrivain dispose en tout de 350 pages en caractères 8 points. Presque identique au titre Les Buddenbrooks de Thomas Mann dans ces vingt premières pages, cet ouvrage raconte en quelques sortes l’histoire de l’Europe que l’on peut situer du milieu du XIXe siècle jusqu’à la première guerre mondiale. Cependant, le récit présente également un inconvénient aux lecteurs, qui est défini par l’insomnie. Par ailleurs, l’auteur utilise une écriture dès plus moderne pour séduire le public et à cela, il veille à alterner des phrases longues et reposantes avec des phrases minimalistes et même claquantes à souhait. La marche de Radetzky est un roman qui met en évidence deux thèmes qui sont de un, l’écroulement d’un monde ainsi que ses valeurs et de deux, l’importance du père.

[amazon box= »2757808230,B000NTPBJ8″]

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés.